Trois morts à Québec – Le fentanyl frappe dans la vieille capitale

Vendu sur le marché des ‘dealer’ comme étant de la morphine, le fentanyl est en réalité un puissant médicament vendu sous ordonnance, souvent utilisé comme l’ultime recours pour les patients qui souffrent trop, par exemple dans le cas d’un cancer des os ou les gens en fin de vie.

Le fentanyl peut entraîner de graves problèmes , car il est minimum 40 X plus fort que l’héroïne.

Le fentanyl est un analgésique opioïde, synthétisé pour la première fois en Belgique vers la fin des années 1950.  Il a été introduit dans la pratique médicale dans les années 1960 sous forme d’anesthésique intraveineux et en pillule par la suite. …

Le petit comprimé bleu, surnommé « la petite bleue »  porte l’inscription A 215.

Dans les deux derniers mois, la DRSP de la Capitale-Nationale a lancé des appels à la vigilance destinés aux médecins et aux infirmières des urgences, aux intervenants de proximité et aux organismes communautaires.

« Ce produit est actuellement associé à des surdoses sévères et à des décès survenus dans notre région », pouvait-on lire dans l’avis.

Prenant la chose très au sérieux, la DRSP de la Capitale-Nationale a décidé de mener une enquête épidémiologique au sujet du fentanyl.

Le Service de police de la Ville de Québec a également tiré la sonnette d’alarme en juillet, mettant en garde la population au sujet des dangers associés à ce produit.

Une récente étude du Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) a révélé qu’une personne meurt en moyenne tous les trois jours au Canada en raison d’une surdose impliquant la consommation de fentanyl.

Le puissant médicament a été responsable d’au moins 655 décès entre 2009 et 2014, selon le CCLT.

 

Source: Radio-Canada

Coronavirus au Canada

Nombre de cas au Canada