Passion : Faits Divers

Photo : Infos-Alerte.com - Québec Pierre Rochette
Photo : Infos-Alerte.com – Québec
Pierre Rochette

Les faits divers ont toujours attiré l’homme.  Que ce soit un incendie, une intervention policière, un accident de la route ou même une catastrophe naturelle, un nombre considérable de personnes se déplacent pour s’y rendre.  Pour certains ce ceux-ci, les faits divers sont beaucoup plus qu’un événement banal.  Ils sont littéralement une passion.

En ce qui me concerne, c’est le monde de l’incendie qui m’attire le plus.  Les camions de pompiers, l’observation du travail des pompiers, le comportement du feu lui-même, les équipements bref, tout ce qui touche de prêt ou de loin à cet intéressant monde.  Il n’y a pas deux incendies pareils.  Il y a une multitude de types de camions.  J’ai fais de ce domaine une passion depuis déjà bientôt 40 ans.  Plus précisément depuis 1976, ou j’ai eu mon premier contact avec ce domaine (voir dans la section qui sommes nous, un article complet me présentant, ainsi que ma passion).

Avec le temps, j’ai développé d’autres intérêts dont l’écriture et la photographie.  Ajouter à cela une importante documentation sur le sujet, et un goût prononcé pour certains aspects de l’informatique et me voilà donc prêt à lancer Infos-Alerte.com – Québec.  Mais comment peut-on faire du drame de certains, une passion me direz-vous?   C’est ce que mon père me demandais chaque fois que je quittais pour me rendre sur les lieux d’un incendie.  Ce que je lui répondais est bien simple: P’pa j’m’en vais pas voir brûler des gens mais je m’en vais voir travailler les pompiers, voir les véhicules.

Parfois certaines passions ne s’expliquent tout simplement pas.  Je me souviens être parti un après-midi d’hiver du secteur prêt du Colisée de Québec, pour me rendre sur un appel 33, dans le quartier Saint-Sauveur.  Il faisait un froid sibérien.  Je m’étais emmitouflé bien comme il faut, mais rien n’aurait pu m’empêcher de m’y rendre.  À l’inverse, j’ai déjà vu des incendies lors de canicules estivales, ou par des jours de pluie diluvienne.  C’est ÇA être un véritable passionné.

Dans mes incendies les plus impressionnants que j’ai vu, je peux facilement nommer le Patro Roc-Amadour, le 17 avril 1978.  En 1982, un immense incendie tout prêt de l’Hôtel de ville de Québec, à l’intersection des rues St-Jean et Collin.  Sept bâtiments ont été directement touchés par les flammes.  Dans les années 80 toujours, sur la rue St-Joseph à Québec un incendie dramatique enlevait la vie à 7 personnes.  C’était le 24 juin 1987. Ce fût durant une longue séquence d’incendies (criminels pour certains), dans un secteur précis du centre-ville de Québec.  Cet été là, pas moins de 33 incendies de diverses importances avaient tenus occupé les pompiers et les policiers de Québec sur les dents.

Ces derniers souvenirs ne sont qu’inscrits dans ma mémoire.  Mais au tournant des années 90, j’ai commencé à prendre des photos des incendies où je me rendais.  Vous pouvez en voir quelques unes sur mon autre page facebook (Pierre Rochette – Photos incendie).  Plusieurs véhicules plus ou moins récents figurent aussi sur cette page.  Et comme dans toute passion, même dans le domaine de l’incendie, nous pouvons avoir des idoles.  Moi en ce qui me concerne, côté photographie d’incendies, j’ai mon idole!!! Il s’agit de Monsieur Gilles Renaud.  Cet homme a sans doute été l’auteur des plus belles photos de feu que j’ai vu !!!

La Montérégie et la ville de Montréal sont ses endroits de prédilection pour la “chasse” au cliché.  Je vous invite à consulté sur Internet son impressionnante collection de photos.  C’est de lui que j’ai appris, sans bien sur jamais le dépasser en talent, comment prendre de bonnes photos de la bête.  Comment doit se composer une photo incendie ? Elle doit contenir des flammes et au moins une silhouette, ou un pompier.  Gilles Renaud est le maître incontesté du domaine.  Je vous laisserai en bas d’article, l’adresse pour admirer son travail.

Aussi, un vrai passionné ne dors que d’une oreille.  Le “scanner” toujours ouvert, prêt en tout temps à partir assisté au combat des valeureux pompiers.  Toutefois en ce qui me concerne, je ne peux y aller la nuit, puisque j’ai des responsabilités parentales.  Mais mon fils de 11 ans suis mes pas.  Il s’intéresse de plus en plus à l’écoute, à la prise de photos etc.  Parfois, quand il y a un “call” près de chez moi, il part à vélo en éclaireur.  Si jamais il y a quelque chose d’apparent, il me téléphone pour me dire de me dépêcher.

J’ai vécu un autre moment fort de ma passion un certain soir d’été (la date m’échappe), lorsque qu’avec mon bon ami Vincent, un autre passionné, nous avions passé la soirée à la caserne 4 sur la rue des Pins dans Limoilou.  Ce soir là nous avons discuté avec le chef Dionne (133 à l’époque) qui est décédé il y a d’ailleurs à peine un an.  Avec un lieutenant qui s’était joint à la conversation, ils nous ont raconté de vieilles interventions qu’ils ont vécus.  Qu’il est intéressant de rencontrer ce genre de personnes !  De véritables bouffeurs de fumée, qui ont toujours une anecdote ou une histoire de feu à vous raconter.

Être passionné, c’est aussi de faire ce que je fais en ce moment.  C’est-à-dire de partager avec vous cet engouement que j’ai.  Ce n’est pas que de partager des nouvelles, mais de vous y intéresser d’avantage et de vous faire comprendre ce que je vis.  Écrire une nouvelle c’est bien beau.  Mais si personne ne comprend l’essence de celle-ci, à quoi bon l’avoir mise en ligne ?? C’est cela une passion.  Je suis un vrai passionné, qui n’a pas peur d’affronter la météo, ou quoi que ce soit d’autre afin de rendre la nouvelle plus captivante.  De par mes photos, et mes textes que j’espère vous lirez, j’espère que vous aussi vous deviendrez un peu plus passionné.

Ces 40 dernières années m’ont permis de connaitre beaucoup de personnes.  Parce que NON je ne suis pas seul dans mon genre !!  Il y a plein de bénévoles partout dans le monde qui offrent leurs services aux pompiers et policiers de leurs municipalités.  Ici à Québec, il s’agit du Club Appel 99.  Un club qui se réunit une fois par mois afin d’échanger ensemble sur le domaine de l’incendie.  J’ai moi-même fait parti de du Club il y a une dizaine d’années.  Bref, voilà en quelques lignes, ma passion, ma vraie, mis à part mon fils !!

Si vous avez des questions, vous pouvez me rejoindre via courriel à l’adresse suivante : pierre@infos-alerte.com

Lien du site de Monsieur Gilles Renaud : http://www.gillesrenaud.com/acsiq/index.php/?2011/02/18/1118-photos

Voici en terminant quelques photos prises par l’auteur de ces lignes.

Texte : Pierre Rochette

Photos : Pierre Rochette

[espro-slider id=600]

Coronavirus au Canada

Nombre de cas au Canada