Le feu frappe à Charlesbourg.

Photo : Infos-alerte.com Collaboration Spéciale Carl Matte
Photo : Infos-alerte.com
Collaboration Spéciale
Carl Matte

Les pompiers de Québec ont du pain sur la planche en ce 23 jaoût 2015.  L’intervention de la rue Rive-Boisée Nord occupait encore certains d’entre eux lorsque l’alarme retentissait afin d’appeler leur confrères sur les lieux d’un autre violent incendie à Charlesbourg, cette fois-ci.  Une résidence de 4 logements, sur 2 étages et un sous-sol était à son tour ravagée par les flammes.

C’est à 08:24 que les premières unités du service des incendies de la ville de Québec étaient réparties au 7820 rue Trait-Carré Est dans l’arrondissement Charlesbourg à Québec.  Plusieurs appels entrent au 911 pour signaler l’incendie.  L’officier de l’unité 208 mentionne voir une colonne de fumée au loin.  Tout comme dans le dossier de la Rive-Boisée Nord, l’intervention nécessaire est donnée avant que la première unité soit sur les lieux, 2 minutes à peine après la première alarme.

C’est toutefois l’équipe de l’unité 204 qui sera sur les lieux en premier.  Dès son arrivée, l’officier confirmera un feu éclaté à l’arrière de l’édifice et qu’il y aurait possiblement des gens encore à l’intérieur, au sous-sol du bâtiment de 4 logements.  Pendant que les hommes du 204 commencent l’attaque, ceux de l’unité 208 procèdent à la recherche d’éventuelles victimes.  Le chef aux opérations 113 confirmera que l’évacuation est complétée quelques instants plus tard, et que personne ne manque à l’appel.

L’aggravation étant imminente le PC sonne donc la 2ième alarme à 08:50.  Les flammes sont dans l’entre-toit et dans un mur.  Pendant que des équipes s’affairent à la ventilation, d’autres s’occupent des vérifications de propagation.  Les efforts sont surtout concentré dans un secteur en particulier de l’édifice, puisque la fumée semble forcée dans ce coin.  Encore une fois ce sont 30 sapeurs qui auront travaillés efficacement afin d’enrayer la propagation de l’incendie.

Un enquêteur a été demandé sur les lieux pour faire la lumière sur la cause du feu.  Personne n’a été blessé et c’est approximativement 90 minutes après le début de l’intervention que l’aggravation improbable fût confirmé par le PC, suivi du sous-contrôle six minutes plus tard.

Texte : Pierre Rochette

Photos : Collaboration Spéciale Carl Matte

 

Coronavirus au Canada

Nombre de cas au Canada