Important incendie cette nuit à Québec.

Photo : Archives Infos-Alerte.com - Québec
Photo : Archives
Infos-Alerte.com – Québec

Les pompiers de Québec ont été appelés peu avant 4:00 dans la nuit du dimanche 23 août 2015 au 1935 de la Rive-Boisée Nord, dans l’arrondissement Les Rivières (Lebourgneuf).  Un premier appel logé au 911 en provenance de la rue de Buffalo,  pourtant située relativement loin de l’intervention mentionnait des flammes et de la fumée noire visible.  Quelques instants plus tard le central ajoutait aux détails déjà connu qu’un jeune camelot leur confirmait à son tour un feu éclaté.

L’unité 206 (caserne du Boulevard de l’Ormière) toujours en route donnait un rapport préliminaire en rapportant une bonne colonne de fumée visible de loin.  Sans même prendre le temps d’être sur les lieux l’officier ordonnait une intervention nécessaire.  C’est donc cette équipe qui fût la première sur les lieux confirmant du même coup les informations précédemment annoncé par le répartiteur.  Pendant l’établissement de la ligne d’attaque, le PC (tenu par l’unité 206) annonçait que le feu était à la grandeur d’un édifice unifamiliale de 2 étages sans attachement.  La 2ième alarme a donc été sonnée.

Au fur et à mesure de leur arrivée sur les lieux, les unités venues prêter main forte ce sont installées avec des lances à haut débit, afin d’abaisser les flammes violentes.  L’attaque fût principalement portée de l’extérieur vu la force de l’élément destructeur, mais aussi parce que le courant électrique n’avait pas été coupé.  Ce n’est qu’après plusieurs minutes de combat que la trentaine de pompiers sur les lieux auront vaincus le brasier.

Un enquêteur du SPCIQ a été dépêché sur les lieux afin d’établir les causes du sinistre.  C’était la 2ième fois en environ 12 heures que les sapeurs de Québec se rendaient à l’adresse mentionnée.  En effet, vers 16:00 samedi après-midi, ces derniers ont du répondre à une intervention nécessaire, pour venir à bout d’un début d’incendie à l’intérieur de la même résidence.  Lors des deux interventions, personne n’a été blessé.  L’enquête déjà amorcée en après-midi hier aura donc été réactivé en milieu de nuit.

Au moment de publier, l’intervention était sous-contrôle, mais toujours pas terminé.  C’est une pelle mécanique qui aura, ce matin, complété le travail de destruction amorcé durant la nuit par les flammes.

Texte : Pierre Rochette

 

 

Coronavirus au Canada

Nombre de cas au Canada