Bien essentiel: ouvert ou non, réponse à vos questions

Boutique dans le petit Champlain
Boutique dans le petit Champlain

Québec, le 28 décembre 2020. Les mesures sanitaires imposées par le gouvernement du Québec du 25 décembre au 11 janvier sèment le questionnement chez les commerçants et la population parfois, qui souvent doivent eux-mêmes déterminer ce qui est considéré comme un produit essentiel.

Puisque Québec n’a pas offert de liste officielle, les articles accessibles peuvent être bien différents d’un commerce à un autre. Le gouvernement définit le type de commerce qui peut demeurer ouvert, non les produits interdits à la vente.

Commerces autorisés à être ouverts du 25 décembre au 10 janvier

  • Épiceries et autres commerces d’alimentation

  • Pharmacies (seulement pour les produits essentiels à la vie courante)

  • Quincailleries (seulement pour les produits requis pour effectuer de l’entretien extérieur, des réparations ou de la construction)

  • Stations-service

  • Commerces d’aliments et de fournitures pour les animaux

  • Commerces d’équipements de travail (sécurité et protection)

  • Commerces de produits, pièces et autre matériel nécessaires aux services de transport et de logistique ainsi qu’à la réparation ou à l’entretien d’un véhicule, incluant les centres de réparation et d’entretien de véhicules, mais excluant la vente de véhicules

Alors que le gouvernement de la province de Québec  a jugé qu’il était préférable d’avoir certaines divergences ainsi que d’interprétation sur le caractère essentiel de certains produits entre les commerces que de fournir une liste incomplète qui aurait dû être établie et adoptée par l’ensemble des commerçants autorisés à maintenir leurs activités.
 
Il est  possible de faire des achats non essentiels en ligne, rappelle le ministère, à condition que les produits soient livrés chez les consommateurs. Nous vous incitons a encourager les entreprises d’ici.
 
Source: ici.radio-Canada