Accident de Limoilou : Accusations portées contre la conductrice.

JMM
Photo : Facebook

La jeune conductrice de 27 ans, qui a été impliquée dans l’accident ayant causé la mort de trois personne dimanche soir à Limoilou, a été formellement accusée ce lundi matin 31 août 2015, de conduite avec facultés affaiblies.  Elle a brièvement comparu en après-midi un bras endolori par le choc qu’elle a subie hier soir, lors de la violente collision survenue à l’intersection de la 4ième avenue, et de la 18ième rue, en plein quartier résidentiel.

Fait à noter, la femme est déjà en attente d’un procès pour le même délit.  La première infraction a eu lieu en 2013.  C’est immédiatement après avoir reçu son congé de l’hôpital que Jade Morillon-Morissette a été arrêtée.  Elle a été interrogée par les enquêteurs du Service de Police de la Ville de Québec, avant d’être dirigée au Palais de Justice, pour comparaître face à trois chefs d’accusations, soit non respect d’engagement, conduite avec les facultés affaiblies et conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool.

Il est trop tôt pour savoir toutefois, si Morillon-Morissette devra faire face à d’autres chefs d’accusations, mais rien n’est pour le moment exclu.  Elle pourrait faire face, plus tard à des accusations beaucoup plus grave comme par exemple, conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort.  L’enquête se poursuit, et les experts en scènes d’accidents devront déterminé ce qui s’est exactement passé à l’intersection.  Aucun témoin oculaire ne s’est rapporté à la police, ce qui complique quelques peu le travail des limiers.  Le SPVQ demande donc à toute personne ayant pu voir l’accident se produire, de communiqué avec eux le plus tôt possible.

Selon les premières constatations, l’accusée aurait fort possiblement omis de s’arrêter à un feu rouge.  L’enquête suit donc son cour.  La couronne s’est objectée à la remise en liberté de la jeune femme.

 

Texte : Pierre Rochette

 

 

Coronavirus au Canada

Nombre de cas au Canada