Une ‘Mauvaise’ drogue envoit deux jeunes dans un état critique à l’hôpital

Une fête a mal tourné pour un groupe de jeunes, dans la nuit de mardi à mercredi, à Saguenay, dans l’arrondissement de Jonquière. Intoxiqués par une drogue forte, deux d’entre eux ont été transportés à l’hôpital dans un état critique. Les policiers ont déjà procédé à une arrestation en lien avec l’incident.

Selon la police, un petit groupe de jeunes auraient consommé une drogue forte, possiblement du GHB, de leur plein gré.

Intoxiqués, deux d’entre eux ont été transportés à l’hôpital de Jonquière dans un état plus critique que les autres. Les quatre jeunes sont maintenant dans un état stable.

L’incident est survenu dans une résidence de la rue Saint-Hubert. L’un des voisins de la maison a raconté avoir aperçu des ambulances au petit matin. «Les jeunes, aujourd’hui, n’ont peur de rien», a commenté l’homme en ajoutant ne pas connaître les voisins concernés.

Un périmètre de sécurité a été délimité autour de la maison. «On recherche de la drogue», a laissé savoir le lieutenant Dominic Larouche du service de la Sécurité publique de Saguenay.

Les policiers ont déjà procédé à l’arrestation d’un homme en lien avec les événements. L’individu devrait comparaître mercredi après-midi au Palais de justice de Chicoutimi.

Rue Morin

L’histoire n’est pas sans rappeler celles des deux drames survenus sur la rue Morin, cette fois dans l’arrondissement de Chicoutimi, au début du mois. Deux amis avaient été retrouvés morts, dans la même chambre d’un logement, à 43 heures d’intervalle.

La police de Saguenay avait avancé l’hypothèse que la consommation d’une drogue chimique, possiblement du PCP, pourrait être à l’origine du décès d’Éric Migneault, 34 ans, et d’Allen Tremblay, 33 ans.

Moins d’une semaine auparavant, deux personnes en arrêt cardiorespiratoire avaient été conduites à l’hôpital de Chicoutimi après avoir consommé de la drogue de mauvaise qualité.

Déjà, à ce moment, la police de Saguenay servait une sévère mise en garde aux consommateurs de stupéfiants.

«Il faut être prudent. Il y a de la drogue de mauvaise qualité en circulation, qui pourrait même mener à la mort», disait Bruno Cormier, porte-parole de la sécurité publique de Saguenay.

source: Tva.ca