Une drogue hyperpuissante, la W-18 saisi au Québec

Laval, le 21 juin 2016 – Les policiers de l’Unité mixte d’enquête sur le crime organisé, en collaboration avec l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), ont saisi un peu plus de 8 g de W-18, une drogue synthétique extrêmement dangereuse. Cette quantité pourrait permettre de produire des milliers, voire des centaines de milliers de comprimés, tant la substance est puissante.

Des colis en provenance de la Chine

Entre le 1er et le 10 juin, trois colis provenant de Chine ont été interceptés. Ils devaient tous être livrés au domicile de Ryan Challenger, 39 ans, de Laval. Ce dernier a été arrêté, le 14 juin, avec l’aide du Service de police de Laval. Il devra notamment répondre à des accusations :

  • d’importation d’une drogue sans licence conformément à la Loi sur les aliments et les drogues;
  • de bris d’engagement;
  • et possiblement de négligence criminelle.

Une drogue extrêmement toxique

Bien connu dans l’Ouest canadien, le W-18 a fait son entrée dans les rues du Québec. Il est généralement incorporé dans des comprimés de drogues synthétiques vendus comme étant de la morphine ou de l’oxycodone. Très puissant, il est extrêmement toxique et dangereux. Les comprimés qui contiennent le W-18 sont fabriqués de manière artisanale dans les laboratoires clandestins. Comme c’est le cas pour toutes les drogues de synthèse, le consommateur ne sait pas ce qu’il consomme réellement.

Appel au public

Vous avez des renseignements sur les activités illicites d’individus ou de groupes d’individus impliqués dans le trafic de drogue? Communiquez avec la GRC au 514-939-8300/1-800-771-5401 ou avec votre service de police local.