Oka Kedonojo Guzoraky, un proxénète violent, pourrait avoir fait d’autres victimes

Oka Kedonojo GuzorakyOka Kedonojo Guzoraky

Les enquêteurs des crimes majeurs du Service de la police de la Ville de Montréal (SPVM) ont procédé hier à l’arrestation d’un proxénète violent à LaSalle. Les enquêteurs ont des raisons de croire qu’Oka Kedonojo Guzoraky, un homme de 35 ans, aurait fait d’autres victimes, probablement dans la période entre 2010 et 2016.

Oka Kedonojo Guzoraky a comparu à la Cour du Québec et fait face à des accusations de traite de personne, proxénétisme (moins de 18 ans), voies de fait, menaces et méfait de moins de 5000 $.

L’homme a fait au moins une victime, soit une jeune fille de 17 ans. Il l’a recrutée au commerce où elle travaillait à l’époque en 2010. Il l’a intégrée dans le milieu de la prostitution, en la faisant travailler dans des salons de massage et des hôtels de Montréal, puis plus tard dans des bars de danseuses et des établissements hôteliers de Toronto. Oka Kedonojo Guzoraky a exploité sa victime jusqu’en 2014.

Durant cette période, l’homme fait en sorte que la victime quitte l’école, puis l’a éloignée de sa famille et de ses amis. La jeune fille devient complètement isolée et doit travailler de quatre à sept jours par semaine. Elle remet la totalité de ses gains provenant de la prostitution à son proxénète, qui avec le temps a instauré un climat de violence.

Le proxénète est un homme noir de 35 ans. Il mesure 1,78 m (5’10’’) et pèse 85 kg (187 lb). Oka Kedonojo Guzoraky opérait sur l’île de Montréal, particulièrement dans le secteur de Notre-Dame-de-Grâce. Il se faisait appeler «KC» ou «Kenny». Il conduisait récemment une Porsche modèle 911 de l’année 2013.

Toute personne qui aurait été victime ou qui connaît quelqu’un qui aurait pu être victime de Oka Kedonojo Guzoraky est invitée à se rendre au poste de police de son quartier ou à communiquer avec le 9-1-1.

Nouvelles similaires