Collants haineux – Pas une légende urbaine et la police de Repentigny demande l’aide de la GRC

La police de Repentigny a averti la Sûreté du Québec (SQ) et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) au sujet des collants au contenu controversé et extremiste qui ont été collés sur des dizaines d’automobiles de la ville.

Cette histoire a circulé depuis jeudi dernier sur Facebook. Beaucoup d’histoires de ce genre sont des légendes urbaines.  Mais pas celle-ci. Elle est bien réel et fait réfléchir.

Sur les autocollants, on peut y lire: «Le Québec est terre d’Allah; convertis-toi, sinon…» – ce qui semble être une menace.

Sur le collant on y trouve le logo des Frères musulmans et une photo d’un homme armé qui tient un drapeau noir qui semble faire penser au groupe armé État islamique

Cette fin de semaine de la fête du travail, au moins une personne s’est mise à poser ces autocollants dans les vitres de voitures sur la rue Valmont, puis sur des rues situées près des Galeries Rive Nord, dimanche.

La Sûreté du Québec et la GRC ont été avisés. Dans les deux cas, les porte-paroles respectifs confirment avoir été informés, mais ils refusent de dire si une enquête a été déclenchée.

Au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), on dit ne pas avoir entendu parler de plaintes à ce ce sujet sur le territoire du SPVM.