La police de Québec remet les pendules à l’heure dans un dossier de cruauté animale

Post circulant sur les réseaux sociaux à ce sujetPost circulant sur les réseaux sociaux à ce sujet

Un communiqué média nous a été transmis par le SPVQ à ce sujet, le voici: « Suite à la divulgation sur les réseaux sociaux d’un événement impliquant des policiers du Service de police de la Ville de Québec, nous désirons préciser les faits qui ne reflètent pas l’intervention de nos policiers.

Le 5 juillet 2017, nous recevons un appel vers 13h26 afin de nous rendre sur la rue De Fondville concernant une femme qui vient de récupérer un chien à bord d’une automobile. Il aurait été à cet endroit depuis 11h30 et semblait suffoquer. La description et la plaque du véhicule ont été données lors de l’appel.

L’appel a été réparti à 13h58 et les policiers se sont présentés sur place à 14h09. Toutefois, le véhicule n’a pas été localisé et la plaignante n’ont pas été localisés. Les policiers ont donc quitté.

La plaignante rappelle quelques heures plus tard afin de dire qu’elle attend à l’hôpital l’Enfant-Jésus avec le chien. Les policiers se présentent sur les lieux à 15h53. La plaignante mentionne aux policiers qu’elle a vu le chien dans le véhicule qui semblait suffoquer. Elle a vu une fenêtre légèrement ouverte et l’a quelque peu abaissée afin de pouvoir déverrouiller la portière de l’intérieur. Elle a récupéré le chien et a par la suite communiqué avec le 9-1-1. Un avis a été donné à la dame de communiquer avec nos services avant de tenter quoi que ce soit.

Elle a également rencontré le propriétaire du chien avant l’arrivée des policiers et a refusé de lui remettre. Les policiers ont pris en charge le chien. Ils sont ensuite allés rencontrer le propriétaire du chien. Ce dernier a été sensibilisé à la règlementation en vigueur concernant les soins à apporter aux animaux domestiques tel qu’indiqué par la règlementation municipale (règlement 1059, article 29 : le gardien doit s’assurer que la sécurité et le bien-être ne soient pas compromis).

Son véhicule ne présentait aucun dommage. Il n’y a eu aucune arrestation lors de cet événement qui ne présentait aucune incidence criminelle.

Nous tenons à rappeler que si vous êtes témoins d’une situation où un animal peut être dans un danger imminent de communiquer avec le 9-1-1 pour une intervention policière. Pas plus tard que la fin de semaine dernière, une enquête criminelle a été déclenchée suite à un signalement d’un cas de cruauté animale. »

Post circulant sur les réseaux sociaux à ce sujet

Post circulant sur les réseaux sociaux à ce sujet

Nouvelles similaires