Dossier Spécial: Disparition de Lyne Massicotte et procès d’Alain Perreault

Malgré qu’une personne a été reconnu coupable du meurtre de celle-ci, Lyne Massicotte est toujours portée disparue car on a jamais retrouvé son corps. Alain Perreault a fait la connaissance de Lyne Massicotte à Québec, en juillet 2003. Mme Massicotte était venue le rencontrer dans son appartement du secteur Limoilou, le 17 juillet 2003 après qu’ils aient clavardé via les réseaux sociaux. Quelques jours plus tard, sans nouvelle de la dame, les proches ont contacté la police.

Lyne Massicotte
Lyne Massicotte à gauche

Mère de famille, la disparition de cette dernière avait fait la une des médias. Le corps de Mme Massicotte n’a jamais été retrouvé. Perreault a toujours été le principal suspect, mais il avait toujours nié être lié à la disparition. Au mois d’août 2003, Perreault était arrêté par la police de Québec et subissait un interrogatoire serré d’une durée de 14 heures. Malgré tous ces efforts, aucune accusation n’était portée contre lui et il était relâché, faute de preuves. On voit ici la différence entre «savoir» et «pouvoir prouver». Les policiers ont toujours su que M. Perreault avait commis le crime, cependant ils n’ont pas réussi à assembler les preuves nécessaires à cette époque.

Ce n’est que six ans et demi après la disparition de Lyne Massicotte, soit le 14 janvier 2010, que la police de Québec a procédé à l’arrestation d’Alain Perreault, dans le secteur Sainte-Foy. Il a été accusé d’avoir tué de façon préméditée la femme originaire de Chambly. Utilisant la méthode «Mister Big», M. Perreault a avoué son crime, piégé par les policiers qui lui avaient fait croire qu’une organisation criminelle souhaitait le recruter. En effet, des agents d’infiltration ont joué la comédie et l’accusé avait alors confessé le meurtre à celui qu’il croyait être le patron du groupe. Le 11 février 2011, il a donc été condamné par le juge Jean-Claude Beaulieu à l’emprisonnement à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans. Le verdict est tombé après trois jours de délibérations. Perreault a par la suite tenté de faire appel de son verdict le 7 février 2013, et celui-ci a été refusé le 7 mai 2013.

Agents d’infiltration

Alain Perreault
Alain Perreault reconnu coupable du meurtre de Lyne Massicotte

Lors du procès, La poursuite fera témoigner des agents d’infiltration qui se sont prétendus membres d’une organisation criminelle, et elle déposera des enregistrements électroniques ainsi qu’une vidéo illustrant leurs ruses. Les agents ont amené l’aspirant Perreault à s’impliquer dans 41 scénarios d’actes criminels afin d’être admis dans leur organisation.

À un certain moment, on lui fait miroiter la possibilité de participer à un gros coup devant rapporter beaucoup d’argent, mais les pseudo-criminels préviennent Perreault qu’ils ne veulent pas sentir de «chaleur». Un jour, il reçoit un appel afin d’aller rencontrer le grand patron de l’organisation dans un hôtel de Trois-Rivières.

Sur la vidéo de cette rencontre, on doit voir le grand patron demander à l’accusé ce qui s’est passé sept ans plus tôt (en 2003). C’est là que l’individu serait tombé dans le piège en relatant comment il a tué Lyne Massicotte.

Il ajoutera être allé jeter le corps de celle-ci près du fleuve, sur la Rive-Sud. Il décrira des endroits où des recherches du corps ont eu lieu, mais sans succès. La procureure de la Couronne a annoncé qu’un témoin expliquera aux jurés pourquoi les recherches se sont révélées infructueuses.

Le 13 septembre 2013, on apprend que M. Perreault tentait un ultime recours. En effet, il s’est adressé au plus haut tribunal du payspour attaquer la légitimité des opérations policières de type «Mr. Big» en alliant sa cause avec celle d’un autre accusé canadien, également piégé par cette technique d’enquête, Nelson Lloyd Hart. Me Beaudoin, son avocat, a toujours maintenu que son client est passé aux aveux en raison de la pression que l’agent double avait exercée sur lui pour qu’il parle.

Nouveau procès pour le meurtrier ?

Alain Perreault
Alain Perreault, vers un nouveau procès ?

La Couronne portera la décision de la Cour d’appel devant la Cour suprême dans l’espoir d’éviter la tenue d’un nouveau procès pour Alain Perreault, l’homme de 51 ans qui a été condamné à la prison à vie pour le meurtre au premier degré de Lyne Massicotte, une femme de Chambly.

Il y a quelques semaines, la Cour d’appel a annulé le verdict de culpabilité prononcé contre lui et ordonné la tenue d’un deuxième procès. La Cour d’appel a conclu que les directives du juge au jury n’étaient pas suffisamment claires.

« C’est sûr qu’il [Alain Perreault] était très heureux du jugement de la cour d’appel, précise son avocat, Stéphane Beaudouin. Maintenant le dossier n’est pas terminé, donc c’est sûr qu’on continue les démarches pour en arriver le plus tôt possible au nouveau procès. »

Quand la Cour d’appel a rendu sa décision, Alain Perrault a exprimé le souhait de recouvrer sa liberté dans l’attente de son nouveau procès.

À suivre.

Lyne Massicotte

lyne_massicotte_pe

Disparue depuis le 17 juillet 2003
Sexe: Féminin
Âge: 46
Taille: 1 m 56 (5 pi 1 po)
Poids: 50 kg (112 lb)
Cheveux: Bruns
Yeux: Verts
Race: Blanche
Langue(s): Français
Un suspect a comparu au palais de justice de Québec le 14 janvier 2010. Il a été accusé du meurtre de Lyne Massicotte. Nous sollicitons la collaboration des citoyens qui auraient des renseignements concernant la localisation du corps de Mme Massicotte.
Vos renseignements seront traités de façon confidentielle.
Vue la dernière fois
Mme Massicotte a quitté sa résidence de Chambly le jeudi 17 juillet 2003 pour se rendre à Québec. Elle devait y rencontrer un homme avec qui elle clavardait. Elle n’a pas été revue depuis qu’elle est partie du domicile de cet homme.
Autre(s) détail(s)
Sa voiture, une Pontiac Sunfire 1997 de couleur noire, a été retrouvée le dimanche 20 juillet en fin d’après-midi, sur la rue Port-Dauphine, à Québec. Elle porte le numéro d’immatriculation 064JVJ.

Renseignements

  • 9-1-1 (pour obtenir une assistance immédiate)
  • 418 641-AGIR (1-888-641-2447)