Détection d’un objet volant au nord du Canada depuis 4 Hre cette nuit, heure des rocheuses

Depuis 60 ans, NORAD et son prédécesseur CONAD (Commandement de la défense aérienne continentale) suivent le vol du Père Noël. Sur Le site web 45eNord.ca, nous pouvons lire l’entretien qu’un web-reporteur a eu avec le lieutenant-général Pierre St-Amand, commandant adjoint du NORAD. nous vous la partageons. 

«L’histoire derrière l’histoire est vraiment intéressante et elle est charmante», explique le lieutenant-général.

La tradition est née en 1955 lorsqu’une erreur de numéro de téléphone s’est glissée dans une publicité d’un magasin de la société Sears Roebuck and Co. basé à Colorado Springs proposant aux enfants d’appeler le Père Noël. Sauf qu’en appelant le numéro de téléphone, les enfants obtenaient… la ligne d’urgence opérationnelle du commandant en chef du CONAD !

Le responsable opérationnel de l’époque, le colonel Harry Shoup, a d’abord pensé à une blague, puis les appels continuant d’arriver, il demanda à ses subordonnés de rechercher l’écho radar du Père Noël, parti du pôle Nord en direction du sud. Ainsi, les enfants qui appelèrent furent informés de sa position, ce qui donna naissance à cette tradition.

En 1958, les gouvernements du Canada et des États-Unis créèrent une organisation binationale de défense, le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (North American Aerospace Defense Command ou NORAD), qui perpétua la tradition consistant à suivre le Père Noël à la trace.

«Chaque année, Canadiens et Américains on se retrouve ici à Peterson [la base aérienne, QG du NORAD, ndlr], on se met à la tâche et on continue la tradition», dit encore le lieutenant-général St-Amand.

En 2014, ce sont pas moins de 135.000 appels que l’équipe s’occupant du NORAD suivant le père Noël a reçu, ainsi que 6.500 courriels et près de 22 millions de visiteurs uniques sur leur site! Les quelques 1.500 volontaires commenceront à arriver le 24 à 4h du matin (heure des Rocheuses) et repartiront le lendemain à 3h.

«À NORAD, notre première missions c’est de faire la surveillance de l’espace aérien, la deuxième c’est le contrôle de l’espace aérien, la troisième c’est la surveillance des approches maritimes et la quatrième mission officielle c’est de faire le suivi du père Noël. On prend ça avec un sourire, mais c’est très important».

Source: 45eNord.ca