Des drones sur Québec – Devinez pourquoi ?

La Ville de Québec testera l’utilisation de drones pour ses opérations policières, de sécurité incendie et de sécurité civile. Un partenariat de deux ans vient d’être conclu avec l’entreprise EXO Tactik pour l’expérimentation de drone lors de simulation.

Le conseil exécutif a autorisé le versement d’une subvention de 160 000 $ à l’entreprise qui développe des services de supports aériens à l’aide de drones et d’appareils sans pilote.

« On va démontrer le potentiel de ce que pourrait être une enquête avec ces nouvelles technologies-là », explique Stéphane Bouvier, président d’EXO Tactik.

L’entrepreneur estime que ces technologies pourraient permettre aux services d’urgence de faire des pas de géants. « Juste d’avoir une vision aérienne d’un événement quelconque, un accident, une explosion, de la glace qui se déplace. Cette vision aérienne peut tellement aider un officier à prendre une bonne décision », soutient-il.

Une surveillance aérienne pourrait aussi guider les autorités lors des grands événements estivaux.

Selon Stéphane Bouvier, la Ville de Québec a un environnement varié qui permettra d’essayer les appareils sans pilote dans une multitude de situations. « On a des cours d’eau, le fleuve Saint-Laurent, des chemins de fer, de la glace l’hiver, un ensemble de problématiques. »

La Ville de Québec a déjà utilisé un drone pour survoler le lac Saint-Charles, l’été dernier, afin de vérifier si le règlement qui interdit la tonte des berges est respecté. Une première expérimentation qui n’était pas liée à EXO Tacktik.

Un projet de 282 000 $

Le contrat qui lie la Ville et EXO Tactik prévoit uniquement des expérimentations en situation contrôlée. Si la Ville souhaite faire appel à la compagnie en situation réelle et d’urgence, elle devra signer une autre entente.

Le montant total des investissements pour ce projet s’élève 282 000 $. Cette somme permettra à EXO Tactik de se procurer le matériel nécessaire pour développer une offre de services aériens. En plus de drones, l’entreprise achètera un aérostat, une sorte de ballon pour effectuer du vol stationnaire.

EXO Tactik et le Concours québécois en entrepreneuriat complètent le montage financier du projet en investissant respectivement 112 000 $ et 10 000 $.

L’entreprise, qui a ses bureaux au Collège Notre-de-Foy, emploie quatre personnes.

Source: Ici.Radio-canada